La commune de Labruguière est exposée à 6 types de risques :

  • Inondation
  • Retrait Gonflement des Argiles
  • Feu de forêt
  • Rupture de barrage
  • Industriel
  • Accident de transport de matières dangereuses.

I – LE RISQUE INONDATION

Une inondation est une submersion plus ou moins rapide d’une zone, avec des hauteurs d’eau variables ; elle est due à une augmentation du débit d’un cours d’eau provoquée par des pluies importantes et / ou durables.

La commune de Labruguière est concernée par 2 Plans de Prévention du Risque Inondation sur le bassin versant du Thoré et sur le bassin versant du Sor.

1 – Plan de Prévention des Risques Inondation du bassin du Thoré (P.P.R.I Thoré)

Le P.P.R.I Thoré est un document élaboré par l’Etat et a été approuvé le 06 juin 2016.
Il constitue une servitude d’urbanisme et s’impose à tout le monde.
Le P.P.R permet de délimiter les zones à risques et de prescrire pour chacune d’elles des dispositions réglementaires spécifiques venant compléter voire remplacer celles édictées par le Plan Local d’Urbanisme.
Pour le risque inondation, la crue de référence est la plus forte crue connue ou la crue centennale si celle-ci est supérieure.

Le P.P.R.I Thoré comprend :
• Une note de présentation,
• Un dossier cartographique,
• Un règlement écrit.

2 – Plan de Prévention des Risques Inondation du bassin du Sor (P.P.R.I Sor)

Le P.P.R.I Sor est un document élaboré par l’Etat et a été approuvé le 20 septembre 2019. Il constitue une servitude d’urbanisme et s’impose à tout le monde.

Le P.P.R.I Sor comprend :
• Une note de présentation,
• Un dossier cartographique,
• Un règlement écrit.


II – LE RISQUE RETRAIT GONFLEMENT DES ARGILES

Le Plan de Prévention des Risques Mouvements différentiels de terrain liés au phénomène de retrait-gonflement des argiles (P.P.R R.G.A) est un document élaboré par l’Etat et a été approuvé le 13 janvier 2009.
Il convient de rappeler que les zones concernées par le phénomène du retrait-gonflement des argiles restent constructibles sous réserve du respect de certaines dispositions. Le non-respect des dispositions du PPR peut notamment entraîner une restriction des dispositifs d’indemnisation en cas de sinistre, même si la commune est reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des mouvements différentiels de terrain liés au retrait-gonflement des argiles.
Une notice explicative, élaborée par les services de l’Etat, détaille ces mesures. Elle est consultable en Mairie ou en ligne par le lien ci-dessous :

Notice de prévention des risques retrait gonflement en téléchargement.


III – LE RISQUE FEU DE FORET

Les feux de forêts sont des sinistres qui se déclarent et se propagent dans des formations, d’une surface minimale d’un hectare.

La moitié sud de la commune occupée par le massif boisé de la Montagne Noire est ainsi concernée par ce risque. Cette notice est consultable en Mairie.

Télécharger la carte « Zone à risque feu de forêt ».


IV – LE RISQUE RUPTURE DE BARRAGE

Un barrage est un ouvrage, le plus souvent artificiel, transformant généralement une vallée en un réservoir d’eau.
Le risque de rupture de barrage brusque et imprévue est très peu probable (même en cas de séismes) ; la situation de rupture pourrait plutôt venir de l’évolution plus ou moins rapide d’une dégradation de l’ouvrage.

Une partie de la commune est concernée par le risque de rupture du barrage des Saints-Peyres, et dans une moindre mesure des barrages du Laouzas et de La Raviège.

Le barrage des Saints-Peyres est situé à 26 km ; le temps d’arrivée de l’onde de submersion sur la commune est d’environ 27 mn et la cote maximale atteinte serait de 186 m (ZNGF), soit une hauteur d’eau de 14 mètres.

Les zones de submersion des barrages du Laouzas et de La Raviège sont quasiment similaires. Le temps d’arrivée de l’onde serait d’environ 3h30 et limitées au lit du Thoré. Néanmoins, la montée peut être rapide. Cette notice est consultable en Mairie.

Télécharger la carte « Zones à risque Rupture de Barrage »


V – LE RISQUE INDUSTRIEL

Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, les populations, les biens, l’environnement ou le milieu naturel.
Afin d’en limiter la survenue et les conséquences, les établissements les plus dangereux (classés « SEVESO ») sont soumis à une réglementation stricte et à des contrôles réguliers.

Sur la commune, il n’existe pas d’établissement classé « SEVESO ». Néanmoins, la TARNAISE DES PANNEAUX (transformation du bois et fabrication de panneaux de particules) est l’entreprise liée à une activité industrielle pouvant générer le plus d’impact sur l’environnement.


VI – LE RISQUE ACCIDENT DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES

Le risque de transport de matières dangereuses est consécutif à un accident qui se produit lors du transport par la route, voie ferrée ou avion de produits dangereux.
Une marchandise dangereuse est une matière ou un objet qui par ses caractéristiques physico-chimiques (toxicité, réactivité,…) peut présenter des risques pour l’homme, les biens et/ou l’environnement. Les matières dangereuses sont transportées sous forme liquide, gazeuse ou solide.

La commune est concernée par ce risque en raison du trafic dû au passage sur son territoire sur la RN 112 principalement mais également sur les RD 53, 56, 60 et 621. Cette notice est consultable en Mairie.

Télécharger le dossier communal synthétique des risques majeurs.